Les cookies sur le site l’IFPPC

Ce site utilise des cookies pour vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible. En continuant à naviguer sur ce site ou en fermant ce bandeau d’information, vous acceptez l’utilisation de ces cookies.

Administrateur judiciaire

Mandataire de justice intervenant dans la gestion des biens ou intérêts d’autrui en exécution d’un mandat de justice confié par une juridiction ou les associés d’une entreprise.

Ce professionnel est inscrit sur une liste nationale établie par le ministère de la Justice ; il exerce son activité à titre libéral ou au sein d’une structure sociale (SELARL, SELAFA, SCP). Acteur indispensable pour la sauvegarde des entreprises, la résolution de conflits et la régulation de l’économie, il assure une véritable mission de service public.

L’administrateur judiciaire intervient de manière privilégiée dans la prévention des difficultés des entreprises dans le cadre de missions de mandats ad hoc ou de conciliation ou lors du traitement judiciaire dans le cadre des procédures de sauvegarde, de redressement judiciaire, voire, de manière exceptionnelle en liquidation judiciaire en cas de poursuite d’activité. Dans ces trois procédures collectives, sa présence est obligatoire auprès des entreprises défaillantes employant au moins 20 salariés et réalisant un chiffre d’affaires de 3 millions d’euros.

En même temps qu’il assure, selon les dispositions de la juridiction qui le désigne, une mission de surveillance (procédure de sauvegarde), d’assistance ou de représentation (redressement judiciaire uniquement) dans la gestion, il élabore les solutions de redressement de l’entreprise.

En 2016, afin de gérer les quelques 57 844 procédures collectives, 117 Administrateurs judiciaires et 302 Mandataires judiciaires sont intervenus et emploient près de 3 200 salariés.

Haut de page